Vos témoignages

Vous ou votre conjoint traversez la crise de la quarantaine, lancez-vous et racontez-nous votre histoire et demandez des conseils !


Mon mari est parti de la maison quand il a piqué sa crise de la quarantaine, il a tout détruit alors que cela faisait 12 ans que nous étions ensemble et tout ça pour une petite blondinette avec dix ans de moins, je ne lui en veut pas car cela m’a permis d’ouvrir les yeux sur son comportement, il était mou et on ne faisait jamais rien ensemble, après une période de dépression assez sévère, j’ai rencontré un homme attentionnée qui m’a fait revivre, en regardant en arrière je suis finalement satisfaite que mon mari soit parti. Le plus drôle c’est sa petite copine l’a quitté l’année dernière pour quelqu'un de son âge.

Stéphanie, 47 ans


J’ai ressenti la même chose vis-à-vis de mon travail, j’ai tout envoyé valdingué à 45 ans car je me sentais de plus en plus exclus, je n’avais plus la motivation de travailler pour mon patron qui me rabaissait en permanence sans me donner de nouvelle responsabilités, ce fut l’engrenage je n’avais plus envie de travailler, mes semaine étaient interminables et j’étais odieux à la maison avec ma femme mais j’étais bien payé alors je n’osais pas partir, surtout qu’à mon âge difficile de retrouver facilement du travail.

Un soir après une longue dispute avec ma femme, je suis parti de la maison, j’ai pris 3 jours à la campagne pour réfléchir et en rentrant j’ai demandé à mon patron une rupture conventionnelle, je ne pouvais pas partir en démissionnant, il a accepté. Depuis j’ai monté ma boite de conseil et de formation, je gagne beaucoup moins ma vie, ma je suis enfin vivant et je fais ce qui me plait.

Jérôme, 51 ans


J’ai moi aussi eu une passade avec une femme beaucoup plus jeune que j’ai rencontré au boulot, nous déjeunions souvent ensemble le midi, on s’arrangeait pour faire des poses clopes ensemble, j’aimais sa présence et sa spontanéité car avec ma femme au bout de 15 ans de mariage on avait plus grand-chose à se dire, mais nous avions une belle complicité et je savais qu’il ne fallait pas que je la trompe, je gardais donc mes distances, mais nous avons eu un séminaire en ile de France pendant 4 jours et après un diner entre collègues, nous nous sommes retrouvé dans sa chambre… J’ai eu une aventure pendant deux ans qui fut vraiment intense mais un jour ma femme l’a deviné car j’étais vraiment différent, mon comportement avait changé et je me sentais vraiment beaucoup mieux, elle m’a suivi jusqu’à chez elle. En rentrant plus rien n’a été pareil, j’ai quitté ma maitresse le lendemain et j’ai essayé de recollé les morceaux. On a eu de longues disputes pendant des mois et finalement elle est partie. Je m’aperçois que j’ai été heureux avec elle et aujourd’hui je me retrouve seul a trainer sur des sites de rencontres mais je n’arrive plus à retrouver avec une femme la complicité que j’avais avec le mienne. J’aurai du lui parlé car aujourd’hui je suis vraiment désespéré.

William, 49 ans


J’ai vécu une situation quasiment similaire à celle de Catherine, non pas à cause du sexe car de ce côté-là ça se passait plutôt bien mais je crois que mon mari tout d’un coup à eu peur de vieillir, il s’ennuyait profondément avec nos amis, les soirées barbecues, les week end à la campagne à jouer au tennis ce n’était plus son tuc, pourtant c’est lui qui nous a créer cette vie là. Du jour au lendemain il voulait faire du kite surf (nous habitons en Camargue), il s’est tout de suite fait de nouveaux amis beaucoup plus jeunes, ils sortaient avec eux le soir et ne voulait jamais m’amener me trouvant trop ringarde, c’est vrai que je n’aime pas me coucher tôt. Forcement ce qui devait arriva et il a rencontré une jolie femme qui pratiquait le kite comme lui et ce fut le coup de foudre, je l’ai deviné tout de suite car son comportement à changer du tout au tout, ce n’était plus de l’amour au bout de 27 ans de vie commune mais il était un peu attentionné à mon égard. C’était fini, il ne m’adressait plus la parole, ne voulait plus me voir le week-end, il s’est mis a rentrer tard à la maison et filait directement sous la douche. J’ai essayé de parler avec lui mais il était en pleine crise de la quarantaine à faire la gamin il m’a annoncé qu’il me quittait pour sa grosse pute. Voilà comment on réduit à néant 27 ans de mariage. Comme quoi le dialogue quand c’est trop tard et bien c’est vraiment trop tard, mais il fallait que je fasse quoi, que je me mette au kite avec lui, ce n’est pas mon truc et je considérais que ce n’était pas plus mal d’avoir chacun notre espace de liberté. Les filles si vous sentez que votre mari change, n’attendez pas une minutes et parler avec lui avant qu’il ne soit trop tard, après je crois que finalement tous les mecs sont pareils, égoïstes et lâches

Bibi, 49 ans

Je suis assez inquiète car mon mari présente actuellement tous les signe de la crise de la quarantaine, il est vraiment différent en ce moment, plutôt habituellement casanier il me dit qu’il a envie de sortir à nouveau, de rencontrer de nouvelles personnes car il trouve que l’on est trop souvent à la maison, nos enfants sont grands et sont partis, donc c’est vrai que l’on se retrouve seul. Mais le plus inquiétant c’est qu’il est en train de se refaire une garde robe, lui qui ne prenait jamais soin de lui, ce que je trouve bien finalement mais j’ai peur que ce soit pour une autre et je n’aimerais pas qu’il devienne infidèle. Croyez vous que je dois lui en parler.

Béatrice, 48 ans

Notre conseil : C’est une bonne chose de s’en rendre compte assez tôt, et le meilleure chose à faire c’est de lui en parler, lisez notre page : nos solutions pour lutter contre la crise de la quarantaine. Il est peut-être temps de faire évoluer votre couple surtout si vos enfants ne sont plus là, retrouvez des centres d’intérêts communs et entretenez une vie sociale de façon plus active.


Mon mari 42 ans présente tous les symptômes de la crise de la quarantaine. J'ai d'abord crue qu'il avait une liaison car il était distant, je devenais transparente, puis il s'est "lasser" de moi, huit moi sans sexe il y a de quoi se poser des questions. Je n'ai pas arrêter de me remettre en question pendant ces huit mois. Certes j'ai 7 ans de plus que lui mais je suis toujours coquette, j'aime lui plaire, j'adore la lingerie fine et coquine, j'aime faire l'amour. Nous n'avons jamais eu de tabou sur ce sujet. Nous avons 2 garçons, l'aîné est parti cette année pour faire ses études et du coup il est devenu indépendant et mène sa vie de jeune homme tambour battant, le second à 16 ans et vit très mal le changement d'attitude de son père. Me voyant "au bout du rouleau" un couple d'amis à pris la désistions de parler à mon mari.... Il a été très ouvert et à reconnu qu'il n'allait pas bien mais qu'il ne savait pas pourquoi. Il leur à assuré que je n'en n'était pas la cause, qu'il n'avait pas de liaison et qu'il m'aimait toujours, mais qu'il ne savait pas pourquoi il avait un blocage sexuel mais que ca venait de lui. Il leur a dit qu'il ne savait pas comment s'en sortir et qu'il ne se sentait pas près pour aller consulter! Bien sûr je suis rassurée et surtout contente qu'il se soit confier à nos amis. J'ai crue à une dépression mais notre ami lui m'a de suite dis qu'il faisait une crise de la quarantaine . Aujourd'hui je suis sur le net et les forums car je ne sais pas vers qui me tourner ni comment aider mon mari à passer ce cap. J'ai l'impression que notre couple et notre vie de famille peut éclaté à tout moment. En debut d'année nous avions le projet de l'acquisition d'une maison mais j'ai l'impression qu'il va falloir et que je porte "ce bébé" toute seule et je ne m'en sent pas la force pourtant je sent que la solution est peut-être là

Anonyme, 49 ans


Bonjour
On remarque quand même que ce sont les hommes qui font le plus de dégâts dans le couple, j’ai aussi passé l’étape de la crise de la quarantaine, non sans douleurs j’ai eu une légère période de dépression, je ne savais pas trop où j’allais ou j’e n’étais pas particulièrement agréable avec mon homme mais j’ai pris sur moi, je ne suis pas allé voir ailleurs pour autant. Pourtant ho que oui, j’avais envie d’être rassurée sur ma féminité et mon pouvoir de séduction, ce sont des choses agréable à entendre, surtout passé un certain âge. Il faudrait que être que les hommes fassent plus attention à nous pour commencer.

Danielle, 51 ans


Une femme trompée, c’est vraiment injuste mais après 15 ans de mariage c’est encore pire, après toutes ces années passées ensemble à se soutenir mutuellement car nous avons connu des épreuves difficiles mon mari et moi tant professionnelles que familiales mais nous avions une vie heureuse et nous avions construit quelque chose de fort. Alors quand j’ai découvert qu’il me trompait tout c’est cassé la gueule, la confiance n’est plus là, il me jure qu’il ne la voit plus mais l’imaginer avec cette fille pour moi c’est vraiment horrible. Cela fait six mois que notre couple est instable, je ne supporte plus le moindre retard de sa part, je fouille dans toutes ces affaires, mais je ne peux plus supporter cette situation. Trop de doutes et plus rien ne sera comme avant.

Béatrice, 42 ans


Je suis clairement en pleine crise de la quarantaine! Après 21 ans de vie commune, je ne me sentais plus désirable depuis plusieurs années et le sexe était très occasionnel. J'aimais ma femme et nous avons eu plusieurs discussions initiées par moi, lui faisant part de nos problèmes affectifs et sexuels. Mais après plusieurs années de discussions sans avoir aucun résultat , J'ai décidé de la quitter. J'ai beaucoup réfléchi sur ma vie et ce que je veux pour le reste de ma vie. Elle est maintenant prête à faire des efforts pour que notre couple sois sur la bonne voie et reprenne de plus bel. Mais je ne suis plus certain que je l'aime encore. J'ai l'impression que le fait qu'elle n'a pas écouté mes besoins pendant toutes ces annees, qu'il y a quelque chos de profond qui est brisé à l'intérieur. Que faire? Avez-vous des suggestions?

Charles, 41 ans


J’avoue, j’ai trompé mon mari à plusieurs reprises ces dernières années. Les temps ont changé, on ne peut plus faire l’amour à une seule personne le reste de notre vie. Je suis encore désirable et j’aime le sexe. Mon mari est souvent occupé et rentre tard. Au début je le trompais en cachette mais un jour il s’en est aperçut. Après quelques engueulades, on a failli se séparer mais aujourd’hui ça va mieux, il a accepté mes désirs et me laisse voir mes amants tant que je ne découche pas de la maison et que je reste avec lui le week-end. Je suis devenue une femme épanouie et j’encourage toutes les femmes à prendre des amants

Mélusine, 45 ans

Après 16 ans de relation, une petite voix persistait à me dire que l'homme de ma vie m'attendait ailleurs. Mon ex avait dû sentir le vent tourné et m'avait demandé en mariage suite à la naissance de notre fille. J'étais émue et chamboulée. Après avoir dit oui, son comportement changea, ses défauts s'amplifiaient et mettaient à jour un égocentrisme insupportable. Je devais m'occuper de lui, de notre fille tout en reprenant le travail. Etre une bonne conjointe, une bonne mère et une bonne travailleuse rentable. Cette période a été éprouvante pour moi. Le décès brutal d'un jeune cousin que j'adorais m'a ébranlée. J'ai eu besoin de son aide, de son soutien. Je n'ai eu que des reproches et des remarques égoistes de sa part. Je me suis alors posée ces questions fondamentales: Qui prend soin de moi ? Quels sont mes besoins ? Ai-je envie de finir ma vie ainsi ? J'aspire à autre chose ... J'ai eu besoin de sortir alors qu'il était casanier, d'inviter des amis à manger alors qu'il détestait recevoir, d'aller au cinéma, au théatre alors qu'il jouait à la playstation vautré dans le canapé, manger dans un bon restaurant alors qu'il préférait commander des pizzas ... J'ai eu l'impression de mûrir beaucoup plus vite que lui ou de devenir lucide face à une situation que je ne me convenais plus. Petit à petit, nous avons pris des chemins différents. Nous cohabitions pour notre fille. Je ne supportais plus ses caresses, ses baisers, son corps, sa voix voir sa présence. Je me réfugiais dans le silence, la fatigue et le sommeil pour éviter les relations sexuelles devenues une corvée. Je ne comprenais pas ce qui m'arrivait. Nous avions tout pour être heureux ... Jusqu'au jour où notre fille dit à son père: " j'ai peur que maman s'en aille pour toujours", le déclic s'est fait dans mon cerveau. Quelques jours plus tard, je lui annonçais que je n'étais plus amoureuse de lui. Je me suis sentie soulagée et libérée. Il n'y a pas un jour où je regrette ma décision.

Lita, 37 ans


Nous sommes en plein dedans mon mari et moi, on s'est rencontré à l'adolescence, nous avons fait tout trop vite, à part les enfants quelques année plus tard et cet été, après presque 19 ans d'amour fusionnel j'ai perdu mon papa et j'ai commencé à sentir le désintérêt de mon mari jusqu'au jour où c'était trop, je lui demande si il y avait quelqu'un d'autre, il m’a dit qu'il était tombé amoureux d'une intérimaire et qu’elle aussi mais qu'il ne se passerais rien temps que moi et sa copine à elle ( oui c'était une lesbienne) ne serait pas au courant, donc l'occasion faite il me dit qu'il est fou d'elle ( il l'a connais depuis 15 jours ) et qu'il me quitte ... Une histoire très compliqué s'en suivit car la copine de cette fille n'a pas abandonné comme moi, enfin il s’est fait plaquer après un mois comme je l'aimait toujours nous avons décidé de recherche pour prendre notre vie sauf qu'il n'est plus le même il s'habille comme mes ados, ses réseaux sociaux sont bourrés de miss très peu vêtu, il prend des tonnes de cachets pour sa dépression et ne peut plus me dire je t'aime car son cœur est à toute les deux même si elle ne veut plus entendre parler de lui ... on voit un psy bien sûr et je sais que je dois le soutenir mes j'ai l'impression qu'on s'en fout de moi cette situation et en train de me détruire je l'aime, mais il n'y a pas un instant où je ne souffre pas et je suis épuisé de vivre.

Françoise, 37 ans


Je suis marié depuis 10 ans et j'ai 2 enfants. Tout mon bonheur, mes succès, je les dois à ma femme. Bref, pour résumer, j'estime avoir beaucoup de chance de l'avoir trouvé. Elle a fait de moi quelqu'un, et, comment dire... ce n'était pas gagné d'avance! Et pourtant... Il y a quelques mois, j'ai rencontré, au boulot, la fameuse "petite jeune de 25 ans", avec qui "quelque chose se passait", une sorte de décharge électrique à chaque croisement de regard. Sans savoir le moins du monde ou ça allait m'amener, je me suis laissé aller. Je me suis rarement senti aussi bien. C'était juste magique. Pour la première fois depuis aussi longtemps que je me souvienne, je ressentais des émotions. Je ressentais aussi une envie irrépressible de me confronter à mes pire démons. Et de ce point de vue là, j'ai réussi cette épreuve. Fièrement, je peux le dire, je n'ai pas trompé physiquement ma femme. Mais à quel prix... J'ai été pris de grosses crises d'angoisses comme j'en n'avais jamais connu. Il ne m'était pas concevable de rendre ma femme et mes enfants malheureux. En m'arrachant de l'emprise de cette jeune femme (avec l'aide de cette dernière, d'ailleurs), j'ai l'impression d'y avoir laissé une partie de moi même. Mais j'ai sauvé mon couple, et ma famille. Bien évidement, aucun regret. Je n'ai pas reproduit le schéma familiale, étant moi même fils de parents séparés quand j'étais petit, surement pour une histoire du même genre. Sauf que... Il y a ce que je contrôle, et ce que je ne contrôle pas. Toujours plus ou moins là, qui part et qui revient, pour me dire que j'ai encore des comptes à régler avec moi même. Des sentiments, tous plus contradictoires les uns que les autres, et des émotions, toutes plus refoulées les unes que les autres. Sauf la culpabilité, je ne l'ai pas refoulé celle là! Culpabilité de penser à une autre femme. Culpabilité d'avoir pris le risque de briser ma famille. Culpabilité vis à vis de "la petite jeune de 25 ans", que j'ai mêlé à tout ça, qui m'a senti "disponible", qui a ressenti des sentiments pour moi. Et cette culpabilité me freine de partout. Comme si je me sentais coupable d'exister, à presque 40 ans. Aujourd'hui, je ne sais plus trop qui je suis. Surement quelqu'un de bien. Pour l'instant, une sorte d'ado qui se cherche, mais de presque 40 piges avec 2 gosses. J'espère un jour, dans pas trop longtemps, enfin pouvoir me connaitre et m'assumer, exister, prendre la place que je mérite, ne rien avoir à prouver ni à moi ni aux autres, comme un grand garçon, voir peut-être même comme un adulte.

Julien, 39 ans


Je pense etre comme vous, dans un tournant de ma vie de couple ,j aime ma femme à la folie mais depuis quelques temps elle m a avouer ne plus etre amoureuse de moi mais avoir des sentiments tres grands pour moi . Il y a quelques années j ai fais une petite depression et je me suis recentré sur moi meme et ma famille ...avant je ne pensais que boulot boulot boulot je remplissais mon crane de choses a faire pour ne pas laisser des choses de mon enfance refaire surface ,ça je ne l ai compris que grace à une psychoterapie . je pensais avoir changer dans le bon sens ....exemple ...ma facon de m habiller ...avant elle devait etre pratique car j avais toujours des "choses a faire " ...cheveux??? coupe simple et pratique ..... rien pour ne pas me faire perdre du temps ... maintenant je fais attention a moi ...habits , coiffure ....au fond de moi je regardais les autres hommes qui etaient bien habillés mais je me disais toujours habiller comme ça je ne pourrais rien faire . Mais voila ce que je pensais etre bon pour moi et faire plaisir à ma femme ,c est retourné contre moi . Elle m a avouer il y a pas longtemps ne plus me reconnaitre ...j ai trop changé ..trop vite ....et avoir perdu petit a petit la flamme pour moi . C est difficile a entendre surtout que moi je l adore ,je n ai jamais eu envie de la tromper, c ets une belle femme ,qui complexe sur son poids alors qu il n y a pas raison d etre .... Mes parents se sont separés alors que je n avais que 12 ans et ce fut un divorce difficil ..durant des années je n ai pas adresser un mot a mon père et maintenant c est presque un confident ...la psychoterapie m a aidé a parler avec lui ..lui dire ce que je lui reprochais ...il a aussi avouer ses torts .... Je me suis toujours promis de prendre soin de mon couple mais voila que l on parle de separation .... On se demande toujours ce que l on a fait pour que la vie vienne nous mettre des batons dans les roues ......

Pierre, 43 ans


Mon mari vient de me quitter, je n'ai rien vu arriver. Je lui laissais beaucoup de liberté , nous nous entendions très bien , jamais de disputes . Notre seul problème était mon manque de désir sexuelle , c'est vrai qu'au début tout allait bien et avec le temps j'ai perdu tout désir . Nous avons eu quelques discussions à ce sujet mais aucun déclic de mon côté . J'ai énormément culpabilisé. Moi j'aurai aimé qu'il me sorte de mon quotidien, que je redevienne son pilier et lui disait que s'il n'y avait pas une intimité dans notre couple , il n'avait pas envie de passer plus de temps avec moi . Malgré tout je suis sûre que je l'aime . Lui , veut vivre , se sentir aimé , revivre, il a perdu du poids , acheté des vêtements plus jeunes . Je le sens perdu . Malgré ma peine , j'aimerai qu'il se sente mieux et qu'il se rende compte que tout n'était pas perdu , qu'on aurait pu se parler et trouver des solutions . Est ce que je me trompe à encore espérer ?

Laurence, 37 ans


Quand j'ai lu vos témoignage je me suis reconnu. J'ai vécu cela il y a environ 2 ans on va crise du demon Au début meme mes enfants étais devenu un fardeaux c'est horrible de dire sa. Je me suis en sortie car mon ami ne s occupé très peu dès enfants Maintenant sais lui qui fit sa crise a 38 ans Il a rencontrée des jeunes acheter des vêtements neuve Fait du sport tout les jours ,a des conversations avec des filles rentre tard Et tout est sujet à la dispute Moi je suis perdu je prend conscience de la réalité Que dois je faire ? Car impossible de discuter chaque jour ne passe sans dispute 20 de couple très difficile les enfants commence à souffrir et moi je meurs tout doucement. Dois attendre ça passe ???

Cindy , 39 ans


Mon conjoint m'a trompé il y a un peu plus d'un an avec une stagiaire à son travail. Elle a 24 ans alors que lui en a 42. Je l'ai laissé faire j'ai pardonné, je suis toujours avec lui et lui ne m'es jamais revenu. Je sais qu'il n'a jamais cessé de l'aimer alors qu'elle ... je ne saurais dire. Tout ce que je sais c'est qu'elle préfère les filles mais lui l'aime toujours j'en suis persuadé car il ne me dit plus jamais je t'aime et tout ce qui nous unissais nous divise maintenant. La magie a disparue et la flamme s'est éteinte. Il reste pour le matériel et pour ne pas payer de pension alimentaire. C'est l'impression qu'il donne. Depuis plus d'un an ma vie a basculé et c'est très difficile de refaire confiance apres une telle douleur et en plus il me fait rien pour se faire pardonner. Très difficile à vivre.

Suzane, 47 ans


marié depuis plus de 18 ans, toujours fidele, avec mes defauts et mes qualités comme tout le monde, notre couple a duré 18 ans avec des haut et des bas. on etait complementaires toutes ses années. on avait des projet d'avenir, puis est arrivé une maladie qui est l'apnée du sommeil. ca a fusillé mon sommeil et donné une fatigue pendant ces trois dernieres années. je n'ai pas baissé les bras et j'ai continué des examens jusqu'a ce qu'ils trouvent ce je j'ai et c'est en phase de reparation. toutefois a un moment donné mon epouse a fait un burn out a son travail et je n'etais pas la pour l'ecouter, je n'etais pas attentionné d'une fait d'une fatigue chronique. les reseaux sociaux lui ont permis de discuter avec une connaissance de salle de sport. un jeune de 20 ans la dragué alors qu'elle venait d'avoir 41 ans. ces mots qui sont venus de la bouche d'un autre aurait du venir de ma part. je le regrette, et la tout est partie en vrille, elle s'est decouvert une nouvelle jeunesse a faire des pyjama partie des sorties etc... elle a dragué ce jeune par les reseaux sociaux. on a tente une therapie de couple avec un couple qui s'est terminé avant d'avoir commencé, elle a pris un appart, je l'ai aide a demenager. elle a changé totalement , les valeurs qu'elle avait , religion, familiale compassion ont totalement ete eradiqués, elle a tourné le dos a tout. je l'aime toujours comme au premier jour mais plus elle. mon conseil a tous : eliminez les reseaux sociaux tel que whatsapp et snapchat, et surveillez les moindre signes declencheurs de cette crise afin de pouvoir la palier en changeant les choses. car quand cela arrive c'est trop tard

Tom , 46 ans


Même punition pour moi. 17 ans de couple, une femme que j'aimais. Tout allait bien mais plus aucune relation intime, plus de sortie, plus de moment ensemble, la maison, les enfants et je m'ennuyais. Puis la sirène de 25 ans débarque avec ses longs cils et sa bouche rouge. Elle me regarde, me parle, je résiste, elle m'obsède ... 6 mois de lutte contre mes démons pour finalement y céder complètement , malgré les signaux d'alerte lancés à mon épouse.. Je me noie dans une relation extra-conjugale faite de mensonges, de souffrance et d'inconscience.. 18 mois de torture pour tout le monde. Je finis par tout avouer à ma femme, je quitte la maitresse, dans le but d'être enfin honnête et tout reconstruire, mais trop tard, tout est ruiné ... Des mois à essayer de recoller les morceaux mais notre bateau prend l'eau de tous les bords, et il fini par couler ... C'était il y a 4 ans, nous sommes maintenant séparés, et malheureux... je regrette cette histoire chaque jour. La maitresse de 25 ans ? Elle vit aujourd'hui avec un homme de son âge et doit sûrement construire sa vie, comme j'ai pu le faire... Messieurs, si tout va bien chez vous, si vous aimez votre femme, même si ce n'est pas parfait (et ça ne l'est jamais), ne commettez jamais la même bêtise que moi. Parlez à votre femme, prenez soin d'elle et ne pensez pas que l'adultère est une escapade agréable, c'est un enfer. Vous rendrez tout le monde malheureux : votre femme, l'intruse mais aussi la famille entière, les enfants et surtout vous-même... À bon entendeur..:

Charles, 45 ans


Il y a 6 mois, la collègue (33 ans ) de mon mari ( 48 ans) m’apprend qu elle est sa maîtresse depuis 18 mois !!! Elle me l’apprend pour se venger car il veut rompre avec elle. Je suis anéantie, brisée et tellement triste ... Notre couple n’llait pas bien depuis qq mois ( il ne montait plus se couchait et d endormait devant la télé .. ) Pourtant on en a discuté souvent et je l’ai rassuré sur notre couple car j’ai toujours cru en notre couple !!! Il me dit qu’il a craqué 1 fois avec elle apres s être confie sur son mal être puis elle a menacé de me prévenir s il ne répondait plus à ses avances !!! Il l’a quitté et je sais qu’il ne revois pas car il est sorti de son calvaire ( chantage permanent de sa maitresse et grosse culpabilité pour lui vis à vis de ses filles et moi ..) Je suis restée pour essayer de reconstruire sur de meilleurs bases . Nous avons beaucoup discuté ....je crois que je comprends son infidélité .. j’essaie de pardonner .... D’ailleurs il fait tout pour se faire pardonner, Il est très présent attentif amoureux et très patient .... Mais j’ai l’impression que mon amour s’est éteint depuis 6 mois ....je me sens tellement faible, j’ai perdu l’estime et confiance en moi ( pourtant je suis plutôt jolie et je plais à certains de mes collègues ...) Je voudrais tellement retrouver qqchose de fort avec mon mari ... que puis je faire ? Le quitter ou rester pour mes filles ( 14 ans et 10 ans ) et attendre que mes sentiments reviennent un jour ? Je cacherais toujours cet infidélité à mes filles car elles adorent leur père et se sentirais trahie elle aussi ... Je suis perdue .....

Dolcevita , 45 ans

Vous aussi vous désirez publier un témoignage, contactez-nous en nous racontant votre histoire, nous la publierons anonymement. (laissez-nous juste un pseudo et votre âge).

Merci, votre message à été envoyé !

* Merci de remplir tous les champs