Les sites de rencontres, un atout pour lutter contre la crise de la quarantaine

Les sites de rencontres, un atout pour lutter contre la crise de la quarantaine

Autrefois de nombreuses femmes dépérissaient seules au foyer en attendant leur mari volage qui les délassait. Les possibilités de rencontres étaient beaucoup plus limitées, le coup de foudre au supermarché est plus un mythe qu’une réalité, le plombier venant dépanner tient plus d’un film X imaginé par des hommes qu’un véritable fantasme de femmes.

Cela a beaucoup accentué le sentiment de solitude et la déprime liée à la crise de la quarantaine. Sans parler de la honte de divorcer et la peur de ne pas retrouver de conjoint, surtout après 40 ans. De nombreuses femmes préféraient être malheureuses en couple que de finir seules, surtout pour leur retraite.

Aujourd’hui avec les sites de rencontres il est beaucoup plus facile de trouver un nouveau partenaire, même après un certain âge comme le prouve le site Disons Demain qui est destiné aux jeunes de plus de 50 ans, car les modes de vie ont changé, aujourd’hui on se sépare beaucoup plus facilement, ce qui est parfois dommage, de ne pas chercher de solutions, mais c’est comme ça. Et les plus de 50 ans ne sont pas épargnés.

Séduire et rencontrer de nouvelles personnes n’est plus réservé aux jeunes. Les statistiques le prouvent, la France compte près de 9 millions de célibataires de plus de 50 ans et il n’est pas rare que l’on se retrouve célibataire passé 50 ans, suite à une séparation, un divorce ou encore un deuil.

Les sites de rencontres leur permettent d’une part de trouver à nouveau l’amour, mais ce dont parle moins, c’est que cela peut aussi être un échappatoire pour discuter de ses problèmes avec des inconnus, sans forcément passer à l’acte. Les forums de discussions étant devenus pollués par le spam en tout genre, mieux vaut trouver un site fiable quitte à payer un abonnement et c’est toujours moins cher qu’un psy… Évidemment c’est aussi un moyen très facile de sombrer dans l’infidélité, car sur ce genre de sites on y croise aussi de nombreuses personnes mariées qui ne recherchent qu’une aventure.

Dans tous les cas les sites de rencontres sont rentrés dans les mœurs, tant chez les jeunes que les seniors et luttent efficacement contre la peur de se retrouver seul un jour.

Ou trouver un homme à la quarantaine ?

Nathalie à 42 ans, elle est divorcée depuis deux ans et elle nous a posé la question : "Mais où sont les hommes de la quarantaine ? "

Les hommes bien sont tous pris, elle ne rencontre quasiment que des hommes mariés infidèles, elle voudrait en trouver un de libre et passionné qui s’intéresse à elle et voudrait bien construire une relation durable.

Il ne faut pas désespérer, les hommes bien à quarante ans existent toujours, souvent fraîchement divorcés, il faut juste attendre un peu qu’ils fassent le deuil de leur séparation. Quant à savoir où les rencontrer, ce n’est pas simple, au travail c’est délicat, il vous reste des activités sportives, mais il va falloir laisser faire le hasard, cela peut être long. Le mieux est effectivement d’essayer les sites de rencontres, il faut savoir prendre son temps et d’être très sélective sur ses choix.